The Empire City
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
AccueilAccueil  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Le Deal du moment :
    Blue Lock : où acheter le Tome 22 ...
    Voir le deal
    12 €

    InvitéInvité
    Anonymous
    Origines
    Crédits
    En ligne
    abonnés
    dollars
    No warnings
    No mode de jeu
    No triggers
    Compte certifié
    Lien copié !

    Julio Alwyn

    ment sur sa classe sociale, alcool, drogues, pression parentale

    Histoire

    WARNINGS mention d'alcoolémie et de prise de substances dures, pression parentale.

    1 ∙ Julio est – ce qu’on peut appeler.- un polyglotte et parle pas moins de quatre langues, ayant une facilité déconcertante pour apprendre rapidement les basiques et rudiments d’une langue. Grâce à une mère allemande et un père espagnol, il parle déjà ces deux langues, ayant été habitué à sa plus tendre enfance, en plus de l’anglais puisqu’il est né aux Etats-Unis et de l’espagnol qu’il a pris au lycée pour plus de praticité. Son père travaille pour l’ambassade espagnole, au consulat de New-York et sa mère est dans la direction d’une chaine d’hôtellerie de luxe, ce qui en fait un environnement doré.

    2 ∙ C’est un amateur de voyages en tout genre. Petit, il a pu voir l’étendue de sa famille en Espagnol et en Allemagne, avant d’aller au Canada, en France ou encore en Italie. Avec plus d’aisance, il a commencé à faire des road-trip, allant même faire du couchsurfing. Dès qu’il a une dizaine de jours de repos, il sait que c’est une fenêtre ouverte pour l’aventure.

    3 ∙ Il déteste porter sur lui des vêtements de marque de luxe ou il ne sait quoi. Il adore vagabonder dans des friperies, sait y faire avec l’upcycling avec de vieux vêtements – en tout cas pour avoir des idées. Il adore porter des surchemises ou encore des bombers, avec un petit bonnet de style marinier ainsi que son piercing à l’oreille.

    4 ∙ Depuis ses quinze ans, il s’intéresse de plus en plus à la musique. Ses goûts éclectiques lui ont fait découvrir une ribambelle de festivals de musiques diverses et variés mais aussi au fabuleux monde des plaisirs que cela lui offrait, entre les boissons alcoolisées ou encore les drogues auxquelles on pouvait goûter en toute liberté – et en toute discrétion.

    5 ∙ Il adore trimballer avec lui un petit carnet sur lequel il invente ou note ses citations préférées. Quelques gribouillages de poèmes aussi. Il l’admet, c’est un support idéal pour draguer la gente masculine. N’ayant aucun mal à assumer cette partie de lui, il a déjà eu beaucoup d’accrochages avec son père à ce sujet. Le temps qu’il ne lui en parle pas ou qu’il ne le ramène pas à la maison, tout allait bien. Maintenant, propriétaire de son loft situé au sein de Greenwich Village, il peut faire ce qu’il veut et comme bon lui semble.

    6 ∙ C’est un grand occupé de la vie. En dehors des cours, il a toujours quelque chose à faire, un bon plan, un pote chez qui squatter, un plan cul vite fait trouvé. Il déteste l’ennui ou encore la solitude alors quand il peut combler le vide son existence, il en profite aisément.

    7 ∙ Ce n’est pas lui qui a choisi ses études mais son père pensant qu’il gagnerait en rigueur et en maturité en étudiant le droit. S’orientant en criminologie, il l’a fait uniquement parce qu’après une bonne soirée, il n’y avait rien de mieux que de finir sa nuit devant une enquête bien sordide d’assassinat du voisinage. Les mystères et la psychologie humaine, ça, ça le passionne. S’il ne brille pas par ses connaissances précises dans le sujet, il a des talents d’orateur indéniable : il sait qu’on le pénaliserait moins parce que malgré les merdes qu’il dit, il les dit bien.

    8 ∙ Il a rejoint depuis le début de l’année scolaire le club de journalisme de la faculté. Plus que pour ses talents d’écrivain journaliste, c’était plutôt un bon moyen de faire des rencontres et de soudoyer pour avoir des potins pour faire nourrir le journal.

    Caractère

    CAPRICIEUX N'est pas gamin de riche qui veut. Et il a été été gâté lorsqu’il était petit. C’était les dernières sorties technologiques, les DS et les switch, le MacBook pour la rentrée au lycée. La moto après avoir passé son permis pour cela. Il veut des choses, il les obtient et c’est dans cet état d’esprit qu’il a grandi. FESTIF il le dit lui-même : il ne va pas aux soirées, il est la soirée. Il a ce don de transférer l’invitation à une centaine de personnes, à embrigader des foules pour se laisser aller au rythme de la danse et de la musique. « Et là, vous êtes chauds ? » qu’il adore hurler en volant l’espace d’un instant le micro du DJ. IMPATIENT Il n'arrive pas à attendre, à patienter, ça le fait chier. Peut-être que le temps passe trop vite, qu’il a en tête qu’on ne peut pas s’accrocher aux choses sans avoir des résultats imminents. Il trépigne du pied, peut insister lourdement parfois, essaie de trouver des solutions alternatives. Tous les prétextes sont bons. SPONTANE Ou on pourrait aussi parler d’être facilement influençable. Si le plan proposé semble bon, alors il sera forcément partant. Il a vingt minutes de disponible et pendant dix minutes, on peut lui proposer quelque chose : il dira oui, oui, et toujours oui. Et si le rendez-vous qui dirait dix minutes peut s’éterniser une heure, alors il reprendra sûrement un verre, deux ou encore trois. CHALEUREUX Quand on le connait bien, il peut avoir le cœur sur la main, le côté à avoir une oreille attentive, à écouter les problèmes et à donner des conseils – pas toujours bons, mais au moins, il les assume et il est convaincu de cela -. Avenant, il peut aussi accueillir sans problème le premier inconnu qui se présente à lui. IMPULSIF La raison est encore abstraite pour lui : et pour cause, il parle avec le cœur – les envies, surtout, parfois. S’il a quelque chose en tête, il cède, il y va et on verra après. Assumer les conséquences ne lui parle pas trop : pourquoi faudrait-il être puni pour chaque acte déplaisant pour autrui ? Il le fait car il a l’ultime conviction qu’il faut le faire.
    Mer 1 Mai 2024 - 8:24
    InvitéInvité
    Anonymous
    Origines
    Crédits
    En ligne
    abonnés
    dollars
    No warnings
    No mode de jeu
    No triggers
    Compte certifié
    Lien copié !

    Navigation

    Répertoire des liens

    mes connections

    @"Pseudo" Intitulé du lien
    @"Pseudo" Intitulé du lien
    @"Pseudo" Intitulé du lien
    @"Pseudo" Intitulé du lien
    @"Pseudo" Intitulé du lien
    @"Pseudo" Intitulé du lien
    @"Pseudo" Intitulé du lien
    @"Pseudo" Intitulé du lien
    @"Pseudo" Intitulé du lien
    @"Pseudo" Intitulé du lien
    @"Pseudo" Intitulé du lien
    @"Pseudo" Intitulé du lien
    @"Pseudo" Intitulé du lien
    @"Pseudo" Intitulé du lien
    @"Pseudo" Intitulé du lien
    @"Pseudo" Intitulé du lien
    Mer 1 Mai 2024 - 8:24
    InvitéInvité
    Anonymous
    Origines
    Crédits
    En ligne
    abonnés
    dollars
    No warnings
    No mode de jeu
    No triggers
    Compte certifié
    Lien copié !
    Hey salut !
    Julio et Ariane vivent dans le même quartier, j'imagine qu'iels pourraient être voisins ?
    Dim 12 Mai 2024 - 11:54
    Contenu sponsorisé
    Origines
    Crédits
    En ligne
    abonnés
    dollars
    No warnings
    No mode de jeu
    No triggers
    Compte certifié
    Lien copié !
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum